La Free Software Foundation Europe (FSFE) se félicite de la résolution de la convention du parti allemand CDU sur l'utilisation du logiciel libre

Lors de la 32ème conférence de ce parti tenue ce week-end, la CDU a décidé de se joindre à la FSFE pour exiger que les logiciels développés avec des fonds publics soient accessibles au public en tant que logiciels libres.

Cette décision s’aligne sur la campagne de la Free Software Foundation Europe (FSFE) “Public Money? Public Code!”, soutenue par plus de 170 organisations et 26 000 personnes.

Le logiciel libre donne à chacun le droit d’utiliser, d’étudier, de partager et d’améliorer des logiciels pour n’importe quel but. Ces libertés renforcent d’autres droits fondamentaux tels que la liberté d’expression, la liberté de la presse et le droit à la vie privée. La souveraineté numérique ne peut être réalisée que par le logiciel libre.

La résolution du congrès du parti de la CDU est la suivante:

"Les normes ouvertes et développées conjointement par Internet et les interfaces ouvertes sont les principes sur lesquels nous voulant construire la numérisation de l’Allemagne.

Ce n’est que par l’ouverture que la concurrence peut être créée. Seuls les nouveaux acteurs de la concurrence peuvent concurrencer les meilleurs.

C’est pourquoi, à l’avenir, ce qui suit sera appliqué à tous les projets de numérisation (publics) en Allemagne: l’attribution des marchés et le financement seront soumis au respect des principes de l’open source et des standards ouverts: les logiciels financés par des fonds publics devraient servir tous les citoyens. De plus, des API libres et ouvertes devraient faciliter l’accès aux développements indépendants. (Traduction fournie par la FSFE)"

La Free Software Foundation Europe (FSFE) se félicite que sa campagne ait maintenant été transmise au parti au pouvoir, le CDU, et que les conservateurs soutiennent sa revendication : “Des fonds publics? Un code public!”.

Elle souhaite que la CDU intervienne au sein du gouvernement pour créer immédiatement la base juridique pour que les logiciels financés par des fonds publics soient publiés sous une licence de logiciel libre et que leur code source soit ouvert.

Vous pouvez lire la résolution complète pour plus d’informations (en allemand).

De plus amples informations de base sont disponibles sur le site web de la campagne.