Jimmy Wales de Wikipedia a lancé une alternative à Facebook et Twitter (traduction)

En résumé : pratiquement personne ne dirait que les médias sociaux sont bons pour vous, mais des milliards de personnes les utilisent sous une forme ou une autre (souvent simultanément) tous les jours. Ces plates-formes font des milliards de dollars en rendant les utilisateurs accros et en les incitant à cliquer sur des annonces. Un fondateur de Wikipedia veut changer cela avec un nouveau site de réseau social qui est soutenu par les utilisateurs plutôt que par les grands annonceurs.

Jimmy Wales, cofondateur de Wikipédia, lance un site Web de réseau social appelé WT : Social. La plateforme vise à concurrencer Facebook et Twitter, sauf qu’au lieu de la financer par la publicité, Wales s’inspire de Wikipedia et le finance par les dons des utilisateurs.

“Le modèle économique des entreprises des réseaux sociaux, de la pure publicité, est problématique”, a déclaré Wales au Financial Times. “Il s’avère que le grand gagnant est le contenu de mauvaise qualité.”

WT : Social a débuté sous le nom de Wikitribune, un site qui publiait des actualités inédites avec des articles de vérification des faits de la communauté. Le projet n’a jamais vraiment suscité beaucoup d’intérêt, c’est pourquoi Walles l’a transféré sur la nouvelle plateforme avec un accent plus marqué sur les réseaux sociaux.

Le site postera toujours des articles, mais au lieu de fournir du contenu en fonction des “likes”, ses algorithmes listeront les histoires les plus récentes en premier. Cependant, le fondateur est ouvert à l’idée d’ajouter une fonction “de vote” similaire à celle de Reddit à l’avenir.

Wales dit qu’il espère nourrir des groupes de niche, qui sont parfois censurés ou supprimés par Facebook et Twitter. Cependant, cela ne signifie pas que les gens peuvent afficher ce qu’ils veulent sans craindre d’être supprimés. Walles ne veut pas qu’il se transforme en un réseau haineux.

“Nous favoriserons un environnement dans lequel les mauvais éléments sont bannis parce que c’est bien, et non parce que cela affecte soudainement nos résultats financiers”, a-t-il déclaré.

Actuellement, WT : Social a environ 50.000 utilisateurs, et il est entré en service il y a seulement un mois. La plateforme sera gratuite, mais pour l’instant, les utilisateurs qui s’inscrivent sont mis sur une liste d’attente “courte”, sauf s’ils font un don ou invitent des amis à s’inscrire.

“De toute évidence, l’ambition n’est pas de 50 000 ou 500 000, mais de 50 et 500 millions (d’utilisateurs)”, a déclaré M. Wales.

Cette démarche s’inscrit dans une philosophie générale au sein de la communauté Wikipédia. Plus tôt cette année, Larry Sanger, co-fondateur de Wikipedia, a rédigé une “Déclaration d’indépendance numérique” et a appelé les gens à boycotter les plateformes de médias sociaux les 4 et 5 juillet.

“Nous possédons des droits numériques à la liberté d’expression, à la vie privée et à la sécurité”, a déclaré Sanger à l’époque. “Comme le vieux roi George, les grands réseaux sociaux ont systématiquement abusé de nos droits.”

La question est de savoir si WT : Social peut gagner du terrain contre les géants des réseaux sociaux comme Facebook et Twitter reste à voir. D’autres l’ont déjà essayé avec peu de succès. Même la tentative du géant de la recherche Google de pénétrer le marché (Google+) ne peut égaler la taille et la puissance de Facebook.

Demander aux utilisateurs de faire un don semble également être une étape contre la plateforme alternative. Cependant, Wikipédia fonctionne depuis 18 ans sur ce modèle. Il faudra attendre de voir si le réseau pourra faire des progrès face à une concurrence très rude.

source :