Les Russes auraient piraté les systèmes de positionnement par satellites pour envoyer de fausses données de navigation à des navires


#1

https://securite.developpez.com/actu/256151/Les-Russes-auraient-pirate-les-systemes-de-positionnement-par-satellites-pour-envoyer-de-fausses-donnees-de-navigation-a-des-navires-selon-le-C4AD/

D’après un rapport publié par le Center for Advanced Defense (C4AD), les Russes utiliseraient le système GPS pour influencer ou pour perturber les transports maritime et aérien, les centrales électriques et pleins d’autres dispositifs dépendants du système de positionnement par satellites également désigné sous le sigle anglais GNSS (pour Global Navigation Satellite System). Selon le rapport, les Russes piratent massivement le GNSS afin de semer la confusion parmi de milliers de navires et d’avions. Il indique également que cela pourrait être une très grande menace pour les pays comme la Grande-Bretagne pour lesquels les plus grandes infrastructures ou celles les plus critiques dépendent majoritairement du GNSS et du GPS.

En effet, indique le rapport de la C4AD, le GPS et les autres systèmes de positionnement par satellites (GNSS) sont utilisés dans tous les domaines, des réseaux de communication cellulaires aux biens de consommation de base, systèmes militaires haut de gamme et intrants pour le négoce d’actions, mais ces systèmes sont vulnérables. En attaquant les données de positionnement, de navigation et de synchronisation (VCN) au moyen de capacités de guerre électronique, les acteurs étatiques et non étatiques peuvent causer des dommages importants aux forces armées, aux économies et aux consommateurs ordinaires.

Si les Russes sont capables de telles choses, alors cela pourrait avoir des conséquences très désagréables pour les autres pays, analyse le C4AD. En effet, le GNSS comprend la constellation de satellites internationaux en orbite autour de la Terre. Le système de positionnement global (GPS) des États-Unis, le système chinois Beidou, le système russe GLONASS et le programme européen Galileo font tous partie du GNSS. Ce qui fait que votre téléphone, les forces de l’ordre, les compagnies de transport maritime, les compagnies aériennes et les centrales électriques ainsi que tout ce qui dépend de la synchronisation de l’heure et de la localisation GPS sont tous vulnérables à un piratage du GNSS.

Une attaque qui désactivera GNSS en Grande-Bretagne coûterait environ 1 milliard de livres par jour lorsque le système sera en panne », a conclu le rapport pour le compte de l’agence spatiale britannique.

Depuis lors, le coût d’un dispositif d’espionnage GNSS serait tombé et coûterait maintenant environ 300 dollars