Japon : la reconnaissance faciale utilisée par les taxis pour… la publicité


#1

Utiliser la connaissance des taxis

Alors certes, on peut parier que les applications de taxi disposent déjà d’une très grande quantité d’informations nous concernant. Mais il y a quand même une très large différence ici. Tout d’abord, le fait d’être bombardé de publications pendant un voyage. Le fait qu’elles soient adaptées constitue là une bien maigre compensation. En France, on imagine la réaction des passagers face à une approche aussi invasive. Notre « temps de cerveau disponible » serait un peu plus exploité.

D’un point de vue de la vie privée, l’entreprise assure que les données ne sont pas conservées.