Comprendre HTTP3 en 5 minutes


#1

https://www.jesuisundev.com/comprendre-http3-en-5-minutes/

T’as pas encore tout à fait compris HTTP2 qu’on commence déjà à te faire chier avec HTTP3. Mais y’a une raison à ça : HTTP3 c’est le bien. Je te parie qu’en cinq minutes top chrono tu vas être d’accord avec moi. Comme d’habitude sur ce blog on est complètement dans le futur à l’image de la dame juste au-dessus. Tu me laisses 5 minutes donc t’imagines bien qu’on va pas rentrer dans les détails hein ? Ceci dit si tu comprends pas tout y’a un mail en fin de page où tu peux m’envoyer directement des insultes.

HTTP c’est long et bourré de connexions TCP. Et ça malgré le fait qu’un fureteur peut faire six requêtes différentes à la fois. En plus, nous autres développeur(euse)s, on en a rien à carrer mais royal de tout ça. On aime ça mettre un maximum de merdes sur nos pages. Du gros jQuery des familles avec 300 feuilles de styles CSS inutiles en finissant par un gros PNG transparent de 8 mégas. C’est limite un concours à ce niveau-là.

Quand les gars de Google ont vu tout le bordel qu’on foutait partout ils ont commencé à parler de SPDY (ça se dit speedy) . Le but ? Accélérer les Internets. SPDY est une specification qui propose d’utiliser HTTP tel quel mais en changeant les règles. Et via compression des headers, prioritization des requêtes et surtout multiplexage on va transformer toutes les requêtes et connections TCP en une seule! Concrètement quand ton HTML est lu, ton fureteur regarde tout ce que tu vas demander dans ta page et le demande tout d’un coup. Évitant ainsi de le faire fichier par fichier. Et ça c’est beau. Le premier draft d’HTTP2 a pour base SPDY. Très vite HTTP2 est adopté et la vie sur internet est devenue plus rapide avec aujourd’hui 33,8% d’internet qui utilise HTTP2.

Les mecs de google c’est des geeks ils s’arrêtent jamais. Après SPDY qui est devenu HTTP2, ils se sont dit que c’était toujours pas assez rapide cette affaire d’internet. Un matin, à la fraîche, ils ont commencé à parler de QUIC (ça se dit Quick). Ce sera la deuxième technologie expérimentale développée par Google à devenir une mise à niveau officielle du protocole HTTP . Mais qu’est ce qui a de spécial avec ce protocole ?

En fait HTTP3 c’est les features de multiplexing et compressions d’HTTP2 avec un changement de protocole de TCP à UDP. Les gars de google ont ensuite rajouté leur couche dans le protocole pour garantir une stabilité, un ordre dans la réception des packets et évidement de la sécurité. Et du coup HTTP3 utilise UDP pour sa grande vitesse tout en gardant la stabilité , celle de QUIC, sans oublier la sécurisation de TLS. Car oui, dans QUIC tu trouves TLS 1.3 qui permet de faire ton beau SSL.

HTTP3 c’est le futur sexy avec pour base HTTP qui à été tuné au maximum par les geeks de google. À l’heure où j’écris ces lignes seulement 1.6% de l’Internet utilise HTTP3


#2

J’aime la rapidité ! Comment je fais pour utiliser http3 et tls 1.3 j’ai cru comprendre que c’était encore expérimental et pas supporté par défaut par les distributions linux majeure comme debian par example.


#3

oui l’udp est effectivement plus rapide sur mon vpn mais j’ai aussi parfois moins de stabilité

à la fin de l’article il écrit

" HTTP3 c’est le futur sexy avec pour base HTTP qui à été tuné au maximum par les geeks de google. À l’heure où j’écris ces lignes seulement 1.6% de l’Internet utilise HTTP3"

si je me réfère qu’ầ cette partie cela doit dépasser la bêta test